TÉMOIGNAGES


Acharnement à la voie basse Acidose métabolique Altération de dossier médical Anomalies du RCF Convulsions néonatales Cytotec Césarienne Césarienne en urgence Césarienne à vif Disproportion Céphalo-Pelvienne (DCP) Dystocie Dystocie dynamique Déclenchement Décès néonatal Encéphalopathie Anoxo-Ischémique (EAI) Forceps Fraude scientifique Handicap Indemnisation Jugement Lésions cérébrales Macrosomie foetale Manoeuvre de Bracht Manoeuvre de Lovset Manoeuvre de Mauriceau Non engagement Oxytocine Péridurale Retard de prise en charge Réanimation Siège Souffrance Foetale Syntocinon Travail spontané Violence Obstétricales Voie basse



La vérité pour Margaux, née d’un accouchement traumatique et handicapée à plus de 80%.

Victime de graves séquelles neurologiques, la jeune femme est condamnée à passer sa vie dans un institut spécialisé. La justice administrative a ordonné le 6 décembre 2019 une nouvelle expertise pour mieux comprendre les conditions de sa naissance.

Drame à la maternité de Chauny : décès de Lola pendant sa naissance.

En cause un traumatisme du rachis lors d’une manoeuvre obstétricale.

La disproportion foeto-pelvienne : la naissance traumatique de Yanis, décédé le lendemain.

Une obstétricienne a été reconnue coupable d’homicide involontaire et d’avoir failli à ses obligations de par son attitude attentiste. Les tribunaux ont conclu que le décès de l’enfant était exclusivement imputable aux conditions du déroulement de l’accouchement.

Accouchement dystocique : une sage-femme condamnée pour ne pas avoir passé le relais à l’obstétricien

Devant les ralentissements répétés du rythme cardiaque fœtal, elle aurait dû être alertée sur l’existence d’une souffrance fœtale et faire appel à l’obstétricien de garde. En particulier, les ralentissements survenus juste avant les efforts expulsifs auraient dû l’inciter à passer la main, ceci d’autant plus que la présentation fœtale était en occipito-sacré, faisant redouter une prolongation de la durée d’expulsion.

La naissance traumatique de Johan

Voici le récit brut de mon accouchement, tel que je l’ai vécu, tel que je l’ai senti et ressenti. Lors de la rédaction Johan était âgé de 3 mois. Je n’avais pas à ma disposition les informations que j’ai obtenues quelques années plus tard lors de ma demande de mon dossier médical. Après une grossesseLire la suite « La naissance traumatique de Johan »

Accouchement traumatique : 14,5 millions d’euros d’indemnisation pour les parents d’une enfant handicapée à plus de 80%.

La Clinique de la Châtaigneraie et deux de ses praticiens ont été condamnés à payer la somme exceptionnelle de 14,5 millions d’euros à des parents pour assurer la prise en charge de leur fille lourdement handicapée, victime d’un accouchement traumatique.

Plus de 400000€ d’indemnisation pour la famille de Bastien*, lourdement handicapé suite à un accouchement difficile.

Le petit Bastien est handicapé à plus de 90%. Il ne peut ni parler, ni marcher, manger ou se laver.. Il subit les conséquences d’une naissance difficile. Et d’un incroyable raté, lors de sa prise en charge à la Polyclinique du Parc à Cholet. Accouchement compliqué Sa mère se présente le 27 décembre 2008 pour accoucherLire la suite « Plus de 400000€ d’indemnisation pour la famille de Bastien*, lourdement handicapé suite à un accouchement difficile. »

Leur bébé privé d’oxygène durant l’accouchement : plus de 500000 € d’indemnisation pour la famille.

Le Centre Hospitalier de Falaise a été condamné pour faute par le Tribunal Administratif de Caen. Les parents reprochaient à l’établissement d’avoir mal pris en charge le déroulé de l’accouchement et d’avoir infligé de multiples lésions cérébrales à leur bébé.

Plus de 10 millions d’euros d’indemnisation pour une enfant lourdement handicapée suite à un accouchement traumatique.

A la suite d’un accouchement traumatique qui a lourdement handicapé un bébé lors de sa naissance, le Tribunal Administratif de Nancy a condamné le Centre Hospitalier de Rémiremont à verser à sa famille plus de 10 millions d’euros.

11 millions d’euros pour un enfant lourdement handicapé suite à un accouchement traumatique.

Une reconnaissance pour assurer une vie digne à l’enfant, que sa famille aura mis 12 ans à obtenir. Car entre-temps le dossier médical de l’accouchement a été altéré par l’obstétricien.

Césarienne trop tardive : Eliott décède a sa naissance. Le CHU de Limoges condamné.

Dans son jugement le tribunal de Limoges considère que la mort d’Eliott à sa naissance est le résultat d’une série de manquements de l’équipe médicale du CHU de Limoges.

Maylis, décédée 10 jours après sa naissance traumatique.


%d blogueurs aiment cette page :