La disproportion foeto-pelvienne : la naissance traumatique de Yanis, décédé le lendemain.

Une obstétricienne a été reconnue coupable d’homicide involontaire et d’avoir failli à ses obligations de par son attitude attentiste. Les tribunaux ont conclu que le décès de l’enfant était exclusivement imputable aux conditions du déroulement de l’accouchement.

11 millions d’euros pour un enfant lourdement handicapé suite à un accouchement traumatique.

Une reconnaissance pour assurer une vie digne à l’enfant, que sa famille aura mis 12 ans à obtenir. Car entre-temps le dossier médical de l’accouchement a été altéré par l’obstétricien.