11 millions d’euros pour un enfant lourdement handicapé suite à un accouchement traumatique.

Une reconnaissance pour assurer une vie digne à l’enfant, que sa famille aura mis 12 ans à obtenir. Car entre-temps le dossier médical de l’accouchement a été altéré par l’obstétricien.