Compression du crâne, du cerveau et augmentation de la pression intracrânienne du bébé durant l’accouchement.

Compression du crâne, du cerveau et augmentation de la pression intracrânienne du bébé durant l’accouchement.

La compression du cerveau du bébé durant l'accouchement peut survenir sans rupture et hémorragies, et provoquer une hypoxie et une ischémie du tissu cérébral. L'état de ces bébés est souvent évalué cliniquement par erreur comme "hypoxie intra-uterine" ou "asphyxie".

L’asphyxie per-partum

L’asphyxie per-partum

L'asphyxie per-partum constitue un événement redoutable de par sa gravité et les risques de complications immédiates qui peuvent entraîner le décès du bébé ou lui infliger des lésions cérébrales à hauts risques de séquelles sur son développement moteur et mental.

La paralysie du plexus brachial

La paralysie du plexus brachial

La paralysie du plexus brachial survient habituellement pendant un accouchement traumatique compliqué par la dystocie des épaules du bébé. Ces dernières peuvent être piégées dans l’utérus alors que la tête est sortie.

Les excoriations de la tête

Les excoriations de la tête

Il s’agit d’abrasions, voir de lacérations cutanées causées par une intervention instrumentale (ventouse décollée ou ayant dérapée, forceps) durant un accouchement traumatique.

Les fractures du crâne linéaires

Les fractures du crâne linéaires

Les fractures linéaires du crâne du nouveau-né sont des fractures essentiellement dues à des forceps où on a un peu trop forcé. Il y a un risque de complication cérébrale hémorragique.

La fracture du crâne en embarrure

La fracture du crâne en embarrure

Il s’agit de l'enfoncement d’une partie du crâne avec déplacement de l’os fracturé. Elle peut survenir sur un nouveau-né après un accouchement traumatique avec utilisation de forceps. Selon son degré de sévérité, elle peut entraîner des lésions neurologiques.

La bosse sérosanguine

La bosse sérosanguine

La bosse sérosanguine se forme fréquemment au cours de l'accouchement. Elle est une tuméfaction sous-cutanée formée par un épanchement de sérum et de sang dans le cuir chevelu du nouveau-né.

Le céphalhématome

Le céphalhématome

C'est l'hématome le plus corrélé à l'utilisation d'une manœuvre instrumentale, en particulier la ventouse. Il correspond à un épanchement de sang au dessus de l’os du crâne, sous le périoste.

L’hématome sous dural (HSD)

L’hématome sous dural (HSD)

C'est l’hémorragie cérébrale la plus observée parmi les nouveau-nés, puisque près d'un sur deux en sont atteint. Les hématomes sous-duraux survenant lors de l'accouchement traumatique ne sont pas liés à des impacts, mais correspondent à des phénomènes de compression dites «statiques».

L’hématome sous galéal (HSG)

L’hématome sous galéal (HSG)

Aussi nommé hématome extensif du cuir chevelu, l'hématome sous-galéal (HSG) est un épanchement gravissime de sang péri-crânien, conséquent d'un accouchement traumatique avec recours à l'extraction instrumentale du bébé