La paralysie du plexus brachial

La paralysie du plexus brachial survient habituellement pendant un accouchement traumatique compliqué par la dystocie des épaules du bébé. Ces dernières peuvent être piégées dans l’utérus alors que la tête est sortie.

Pour dégager les épaules, la tête doit être inclinée du côté opposé. La tension exercée sur le plexus brachial peut alors étirer ou sectionner les fibres d’un nerf ou plus. Toute tension supplémentaire sur le plexus brachial peut causer la rupture complète des nerfs ou encore les détacher de la moelle épinière. Toute lésion au plexus brachial entraîne immédiatement une faiblesse du bras.

Les lésions peuvent impliquer :

  • le Plexus supérieur (C5 à C7): affecte les muscles autour de l’épaule et du coude.
  • le Plexus inférieur (C8 à T1): affecte principalement les muscles de l’avant-bras et de la main.
  • le Plexus brachial dans sa totalité : affecte tout le membre supérieur et souvent les fibres sympathiques du T1.
About Kids Health

Des signes d’atteinte pyramidale homolatérale (ex : une diminution des mouvements, un signe de Babinski) témoignent d’une atteinte de la moelle épinière et une IRM doit être pratiquée.

Il peut y avoir des lésions traumatiques associées (ex : fractures de la clavicule ou de l’humérus ou subluxation de l’épaule ou du rachis cervical).

Le traitement de la paralysie du plexus brachial est habituellement symptomatique par une kinésithérapie et un positionnement de protection, qui comprend la protection de l’épaule contre une mobilisation excessive par l’immobilisation du bras au niveau de la partie haute de l’abdomen et la prévention des rétractions par des exercices quotidiens doux de mobilisation passive des articulations atteintes, chaque jour dès l’âge d’une semaine.

En l’absence d’amélioration sur 1 ou 2 mois, il existe un risque accru d‘invalidité de longue durée et de retard de croissance. L’évaluation par un neurologue et/ou un orthopédiste pédiatrique est indiquée pour déterminer si l’exploration chirurgicale et la réparation microchirurgicale du plexus brachial avec des greffes nerveuses peuvent améliorer le résultat.

SOURCES :

Manuel MSD : https://www.msdmanuals.com/fr/professional/p%C3%A9diatrie/probl%C3%A8mes-p%C3%A9rinataux/traumatismes-obst%C3%A9tricaux

SoInPEd : https://www.soinped.ch/knowledgebase/traumatismes-obstetricaux/

About Kids Health : https://www.aboutkidshealth.ca/fr/Article?contentid=849&language=French

JURISPRUDENCES :

Village Justice : LA COUR DE CASSATION APPROUVE L’INDEMNISATION DE L’ACCIDENT MÉDICAL NON FAUTIF SURVENU LORS D’UN ACCOUCHEMENT. https://www.village-justice.com/articles/accident-medical-non-fautif-survenu-lors-accouchement-cour-cassation-approuve,31856.html

Publié par

ATIDE

L’ATIDE est la seule association qui recense, informe et soutien les familles dont les enfants sont décédés ou handicapés des suites d’accouchements traumatiques, de l’usage des médicaments ocytociques (Oxytocine, Syntocinon…) et des dispositifs d’extractions instrumentales (spatule, forceps, ventouse).