Il s’agit de l’enfoncement d’une partie du crâne avec déplacement de l’os fracturé. Elle peut survenir sur un nouveau-né après un accouchement traumatique avec utilisation de forceps. Selon son degré de sévérité, elle peut entraîner des lésions neurologiques.

Elle est aussi appelée fracture d’embarrure en « balle de ping-pong ». Selon son degré de sévérité, elle peut entraîner des troubles neurologiques par atteinte de certaines régions cérébrales.

SoInPed

La plupart des fractures du crâne en embarrure sont dues à un accouchement traumatique ou il a était recouru à l’usage du forceps. Elles peuvent également être la conséquence d’une compression lors de l’engagement du bébé dans le détroit supérieur du bassin de sa maman.

SoInPed : embarrure minime corrigée spontanément en un mois.

Les fractures du crâne en embarrure peuvent être associées à des lésions compressives, de manière directe ou indirecte par la formation d’un hématome cérébral, pouvant justifier une intervention neurochirurgicale.

SoInPed : 10 cas d’embarrures classées de la plus minime à la plus importante.

Une intervention neurochirurgicale de soulèvement peut être nécessaire pour :

  • la décompression cérébrale,
  • la correction morphologique.

Le CNGOF évoque la fracture du crâne avec risque d’embarrure dans ses Recommandations de Pratiques Cliniques « Extractions Instrumentales » de 2008, cependant sans apporter d’informations sur leurs conséquences neurologiques ainsi que l’évitabilité de ce type de fracture.

CNGOF RPC 2008 : Extractions instrumentales

SOURCES :

Le Manuel MSD : https://www.msdmanuals.com/fr/professional/p%C3%A9diatrie/probl%C3%A8mes-p%C3%A9rinataux/traumatismes-obst%C3%A9tricaux

SoInPed : http://www.soinped.ch/knowledgebase/traumatismes-obstetricaux/

Docteur M.ZERAH. Campus de Neurochirurgie : http://campus.neurochirurgie.fr/spip.php?article421

2017 Thèse L.LELIEVRE : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01535171/document

2013 Thèse V.ANANDAPPANE : https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733859/document