La bosse sérosanguine

La bosse sérosanguine se forme fréquemment au cours de l’accouchement. Elle résulte de pressions pendant le travail. Elle est une tuméfaction sous-cutanée formée par un épanchement de sérum et de sang dans le cuir chevelu du nouveau-né.

La bosse sérosanguine se situe sous la peau, elle est donc mal limitée. Elle peut être une bosse d’engagement (lorsque l’enfant reste engagé longtemps) et être favorisé par le recours à la ventouse. Elle régresse normalement en 2 à 6 jours.

Cliniquement, la bosse sérosanguine est :
● Molle, mal limitée et allongée,
● Œdèmatiée et ecchymotique,
● Peut chevaucher les sutures.

Les complications :

Dans la plupart des cas, la bosse sérosanguine est une lésion banale qui régresse spontanément. Cependant dans les formes importantes c’est un authentique hématome visible, palpable et limité par l’important tissu de soutien cellulo-adipeux dans lequel 20 à 40 ml de sang peuvent être accumulés. La bosse sérosanguine peut alors être responsable d’une anémie et de l’accentuation de l’ictère physiologique.

SOURCES :

So In Ped : http://www.soinped.ch/knowledgebase/traumatismes-obstetricaux/

MSD Manuel : https://www.msdmanuals.com/fr/professional/p%C3%A9diatrie/probl%C3%A8mes-p%C3%A9rinataux/traumatismes-obst%C3%A9tricaux

Publié par

ATIDE

L’ATIDE est la seule association qui recense, informe et soutien les familles dont les enfants sont décédés ou handicapés des suites d’accouchements traumatiques, de l’usage des médicaments ocytociques (Oxytocine, Syntocinon…) et des dispositifs d’extractions instrumentales (spatule, forceps, ventouse).