La Disproportion Céphalo-Pelvienne (DCP)

La disproportion céphalo-pelvienne (DCP) est une complication de la grossesse et de l’accouchement dans laquelle on retrouve un décalage de taille entre le bassin osseux de la mère et la tête du bébé. 

La tête du bébé est proportionnellement trop grande ou le bassin de la mère trop petit pour permettre au bébé de passer à travers l’ouverture pelvienne. Cela peut rendre l’accouchement par voie basse dangereux, voir même impossible. 

La disproportion céphalo-pelvienne peut être diagnostiquée durant le suivi de la grossesse, mais ce n’est pas toujours le cas.

La survenue de complications pendant le travail comme une anomalie de la dilatation du col ou un arrêt de la progression du bébé peuvent indiquer une situation de disproportion céphalo-pelvienne

Si le bébé maintient une position élevée, même après une quantité importante de contractions, cela pourrait indiquer que sa descente par le canal de naissance peut être difficile. Bien que cela ne puisse pas être la seule explication possible, la disproportion céphalo-pelvienne devrait être évaluée comme étant une cause possible d’échec de la descente du bébé.

L’ATIDE observe que des obstétriciens et sages-femmes administrent de fortes doses d’Oxytocine en réponse à une stagnation de la dilatation du col pour accélérer l’accouchement. Cela provoque de nombreuses contractions d’intensité très fortes (hyperkinésie) qui peuvent nuire gravement à l’oxygénation du cerveau du bébé ainsi qu’exposer sa mère à un risque d’hémorragie. Il semble exister une association entre l’administration d’Oxytocine et la rupture utérine sur utérus sain (source 5).

Les informations ci-dessus sont uniquement rédigées dans un but informatif et ne sont pas destinées à être (et ne doivent pas être interprété comme) un avis médical. Si vous avez des questions sur la disproportion céphalo-pelvienne, veuillez consulter un professionnel de santé.

SOURCES
  1. Tsvieli, O., Sergienko, R., et Sheiner, E. (2012). Facteurs de risque et issue périnatale des grossesses compliquées de disproportion céphalopelvienne. Archives de gynécologie et d’obstétrique , 285 (4), 931-936.
  2. Maharaj, D. (2010). Évaluation de la disproportion céphalopelvienne. Enquête obstétricale et gynécologique , 65 (6), 387-395.
  3. (Dakota du Nord). Extrait le 11 septembre 2018 de https://www.uptodate.com/contents/normal-and-abnormal-labor-progression?search=cephalopelvic disproportion§ionRank = 1 & usage_type = default & anchor = H102400915 & source = machineLearning & selectedTitle = 1 ~ 1 & display_rank H102400915
  4. ABC Law Centers : traumatic birth injuries.
  5. Recommandations pour l’administration d’oxytocine au cours du travail spontané. Corinne Dupont (Lyon), Marion Carayol (Paris), Camille le Ray (Paris), Catherine Deneux-Tharaux (Paris), Didier Riethmuller (Besanc¸on)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :