L’ATIDE

L’ATIDE

L'ATIDE est le premier collectif formé de parents d’enfants décédés ou handicapés des suites d’accouchements traumatiques. Crée depuis Facebook* en 2019, notre association rassemble aujourd’hui plus de 400 familles.

Adhérer au collectif de l’ATIDE

Adhérer au collectif de l’ATIDE

Les victimes d'accouchements traumatiques ne sont pas des "fautes à pas de chance" mais des victimes à part entière de pratiques obstétriques délétères sur la santé des femmes qui accouchent et leurs bébés entrain de naître.

OBTENIR SON DOSSIER MÉDICAL

OBTENIR SON DOSSIER MÉDICAL

Il s'agit de la toute première démarche administrative à réaliser lorsque l'on a été victime d'un accouchement traumatique. Que ce soit dans le cadre d'une procédure médico-légale, ou pour un simple regard sur son contenu, il est garanti par la loi du 4 mars 2002 dite Loi Kouchner a tout patient le droit d'accéder à son dossier médical.

Perte de chance de ne pas subir le dommage si il avait été pratiquée une césarienne : le Conseil d’Etat décide de la réparation à 100%.

Perte de chance de ne pas subir le dommage si il avait été pratiquée une césarienne : le Conseil d’Etat décide de la réparation à 100%.

Un important arrêt du Conseil d'Etat du 18 mars 2019 à décidé qu'une manœuvre obstétricale effectuée en phase d’accouchement par voie basse et qui aurait pu être évitée par la décision d'une césarienne constitue une faute dont le préjudice doit être intégralement réparé.


ACTUALITÉ

La Cour de Cassation valide le devoir d’information aux patientes du gynécologue-obstétricien concernant l’accouchement.

La Cour de Cassation valide le devoir d’information aux patientes du gynécologue-obstétricien concernant l’accouchement.

La Cour de Cassation a décidé dans son arrêt du 23 janvier 2019 qu'un événement naturel ne dispense pas le professionnel de santé de son devoir d’information, qui doit alors réparer le préjudice d’impréparation en tant que préjudice autonome.

Compression du crâne, du cerveau et augmentation de la pression intracrânienne du bébé durant l’accouchement.

Compression du crâne, du cerveau et augmentation de la pression intracrânienne du bébé durant l’accouchement.

La compression du cerveau du bébé durant l'accouchement peut survenir sans rupture et hémorragies, et provoquer une hypoxie et une ischémie du tissu cérébral. L'état de ces bébés est souvent évalué cliniquement par erreur comme "hypoxie intra-uterine" ou "asphyxie".

Protéine S100B et accouchement : un marqueur de bien-être cérébral fœtal prometteur.

Protéine S100B et accouchement : un marqueur de bien-être cérébral fœtal prometteur.

Il existe de plus en plus d’arguments pour positionner la protéine S100β comme un marqueur de traumatisme cérébral détectable dans les fluides biologiques du nouveau-né susceptible de rejoindre le score d’APGAR, le taux de lactates sanguin, et le pH au cordon pour rendre compte de l’état de l’enfant à la naissance.

Un test sanguin pour diagnostiquer des lésions cérébrales chez les bébés privés d’oxygène à la naissance

Un test sanguin pour diagnostiquer des lésions cérébrales chez les bébés privés d’oxygène à la naissance

Asphyxie périnatale : des chercheurs de l’Imperial College London travaillent actuellement sur un test sanguin de diagnostic capable de prédire une issue neuro-développementale défavorable aux dix-huit mois de l’enfant.

Le Conseil d’Etat valide la récusation d’un expert judiciaire exerçant des responsabilités au sein du SYNGOF et de l’UPIGO

Le Conseil d’Etat valide la récusation d’un expert judiciaire exerçant des responsabilités au sein du SYNGOF et de l’UPIGO

Contester l’impartialité d’un expert désigné peut se faire via les procédures usuelles, y compris la voie de l’appel ouverte contre le jugement rejetant la demande de récusation. Mais cette faculté n’interdit pas, nous précise le Conseil d’Etat, de recourir, et ce même si ce jugement est devenu définitif, à une contestation de cette impartialité devant les juges du fond.

Perte de chance de ne pas subir le dommage si il avait été pratiquée une césarienne : le Conseil d’Etat décide de la réparation à 100%.

Perte de chance de ne pas subir le dommage si il avait été pratiquée une césarienne : le Conseil d’Etat décide de la réparation à 100%.

Un important arrêt du Conseil d'Etat du 18 mars 2019 à décidé qu'une manœuvre obstétricale effectuée en phase d’accouchement par voie basse et qui aurait pu être évitée par la décision d'une césarienne constitue une faute dont le préjudice doit être intégralement réparé.

Accouchement : des médecins du CHU de Clermont-Ferrand étudient la déformation du crâne des bébés.

Accouchement : des médecins du CHU de Clermont-Ferrand étudient la déformation du crâne des bébés.

Pour la première fois, une équipe française de chercheurs est parvenue à capturer en 3D des images de nourrissons naissant par voie basse et donc à observer la déformation crânienne qu’ils subissent pendant l’accouchement.

Absence de surveillance du foetus pendant l’accouchement : la position du juge administratif.

Absence de surveillance du foetus pendant l’accouchement : la position du juge administratif.

L’interruption de l’enregistrement du Rythme Cardiaque Fœtal (RCF) est un problème délicat qui peut survenir dans le cadre d’une demande d’indemnisation d’un préjudice subi lors de l’accouchement et la naissance. Un arrêt récent de la Cour administrative d’appel de Lyon permet de mieux cerner comment le juge administratif traite cette difficulté.

Révélations sur l’analyse des gaz du sang du nouveau-né : quand devenir parents commence par un non-dit.

Révélations sur l’analyse des gaz du sang du nouveau-né : quand devenir parents commence par un non-dit.

Un examen a intérêt médico-légal pratiqué depuis 2007 en systématique lors de chaque naissances dans les maternités françaises à l’insu total des parents.

La Cour de cassation approuve l’indemnisation de l’accident médical non fautif survenu lors d’un accouchement.

La Cour de cassation approuve l’indemnisation de l’accident médical non fautif survenu lors d’un accouchement.

La Cour de cassation a décidé dans un arrêt rendu le 19 juin 2019 que les manœuvres obstétricales sont des actes de soins au sens de l’article L. 1142-1 du code de la santé Publique. Elle a aussi précisé comment apprécier le deuxième volet de la condition de l’anormalité du préjudice relatif à la probabilité faible de celui-ci.


L’ACCOUCHEMENT TRAUMATIQUE

Un accouchement traumatique pourrait être défini comme étant un accouchement durant lequel se sont présentées des complications dystociques délétères qui, aggravées par une réponse de soins médicaux inappropriés et sans interruption médicale rapide de l’accouchement, ont provoqué des blessures sévères à la mère et/ou à son bébé, pouvant conduire jusqu’au décès.


LES TRAUMATISMES OBSTÉTRICAUX DU NOUVEAU-NÉ

Compression du crâne, du cerveau et augmentation de la pression intracrânienne du bébé durant l’accouchement.

Compression du crâne, du cerveau et augmentation de la pression intracrânienne du bébé durant l’accouchement.

La compression du cerveau du bébé durant l'accouchement peut survenir sans rupture et hémorragies, et provoquer une hypoxie et une ischémie du tissu cérébral. L'état de ces bébés est souvent évalué cliniquement par erreur comme "hypoxie intra-uterine" ou "asphyxie".

L’asphyxie per-partum

L’asphyxie per-partum

L'asphyxie per-partum constitue un événement redoutable de par sa gravité et les risques de complications immédiates qui peuvent entraîner le décès du bébé ou lui infliger des lésions cérébrales à hauts risques de séquelles sur son développement moteur et mental.

La paralysie du plexus brachial

La paralysie du plexus brachial

La paralysie du plexus brachial survient habituellement pendant un accouchement traumatique compliqué par la dystocie des épaules du bébé. Ces dernières peuvent être piégées dans l’utérus alors que la tête est sortie.

Les excoriations de la tête

Les excoriations de la tête

Il s’agit d’abrasions, voir de lacérations cutanées causées par une intervention instrumentale (ventouse décollée ou ayant dérapée, forceps) durant un accouchement traumatique.

Les fractures du crâne linéaires

Les fractures du crâne linéaires

Les fractures linéaires du crâne du nouveau-né sont des fractures essentiellement dues à des forceps où on a un peu trop forcé. Il y a un risque de complication cérébrale hémorragique.

La fracture du crâne en embarrure

La fracture du crâne en embarrure

Il s’agit de l'enfoncement d’une partie du crâne avec déplacement de l’os fracturé. Elle peut survenir sur un nouveau-né après un accouchement traumatique avec utilisation de forceps. Selon son degré de sévérité, elle peut entraîner des lésions neurologiques.

La bosse sérosanguine

La bosse sérosanguine

La bosse sérosanguine se forme fréquemment au cours de l'accouchement. Elle est une tuméfaction sous-cutanée formée par un épanchement de sérum et de sang dans le cuir chevelu du nouveau-né.

Le céphalhématome

Le céphalhématome

C'est l'hématome le plus corrélé à l'utilisation d'une manœuvre instrumentale, en particulier la ventouse. Il correspond à un épanchement de sang au dessus de l’os du crâne, sous le périoste.

L’hématome sous dural (HSD)

L’hématome sous dural (HSD)

C'est l’hémorragie cérébrale la plus observée parmi les nouveau-nés, puisque près d'un sur deux en sont atteint. Les hématomes sous-duraux survenant lors de l'accouchement traumatique ne sont pas liés à des impacts, mais correspondent à des phénomènes de compression dites «statiques».

L’hématome sous galéal (HSG)

L’hématome sous galéal (HSG)

Aussi nommé hématome extensif du cuir chevelu, l'hématome sous-galéal (HSG) est un épanchement gravissime de sang péri-crânien, conséquent d'un accouchement traumatique avec recours à l'extraction instrumentale du bébé


LES TRAUMATISMES OBSTÉTRICAUX MATERNELS

La rupture utérine

La rupture utérine

La rupture utérine est une urgence obstétricale qui peut survenir lors de l'accouchement et qui engage le pronostic vital de la mère et de son bébé. Elle peut être d'origine traumatique faisant suite à une manœuvre obstétricale ou instrumentale.

Les déchirures du périnée

Les déchirures du périnée

Lors de l’accouchement les forces qui s’appliquent sur le plancher pelvien peuvent conduire à des traumatismes du périnée. La déchirure périnéale induit plusieurs degrés de sévérité, allant de la déchirure superficielle à la déchirure complète atteignant la zone anale et pouvant conduire à une incontinence fécale et urinaire.


LES DÉMARCHES

LES DÉMARCHES APRES LE DÉCÈS D’UN NOUVEAU-NE

LES DÉMARCHES APRES LE DÉCÈS D’UN NOUVEAU-NE

OBTENIR SON DOSSIER MÉDICAL

OBTENIR SON DOSSIER MÉDICAL

CONTACTER SON ASSUREUR

CONTACTER SON ASSUREUR

CONTACTER UN AVOCAT SPÉCIALISTE DU PRÉJUDICE CORPOREL

CONTACTER UN AVOCAT SPÉCIALISTE DU PRÉJUDICE CORPOREL

LA PROCÉDURE AMIABLE

LA PROCÉDURE AMIABLE

Protégé : LA PROCÉDURE JUDICIAIRE

Protégé : LA PROCÉDURE JUDICIAIRE

LA PROCÉDURE DISCIPLINAIRE

LA PROCÉDURE DISCIPLINAIRE


LES JURISPRUDENCES

La Cour de Cassation valide le devoir d’information aux patientes du gynécologue-obstétricien concernant l’accouchement.

La Cour de Cassation valide le devoir d’information aux patientes du gynécologue-obstétricien concernant l’accouchement.

La Cour de Cassation a décidé dans son arrêt du 23 janvier 2019 qu'un événement naturel ne dispense pas le professionnel de santé de son devoir d’information, qui doit alors réparer le préjudice d’impréparation en tant que préjudice autonome.

Le Conseil d’Etat valide la récusation d’un expert judiciaire exerçant des responsabilités au sein du SYNGOF et de l’UPIGO

Le Conseil d’Etat valide la récusation d’un expert judiciaire exerçant des responsabilités au sein du SYNGOF et de l’UPIGO

Contester l’impartialité d’un expert désigné peut se faire via les procédures usuelles, y compris la voie de l’appel ouverte contre le jugement rejetant la demande de récusation. Mais cette faculté n’interdit pas, nous précise le Conseil d’Etat, de recourir, et ce même si ce jugement est devenu définitif, à une contestation de cette impartialité devant les juges du fond.

Perte de chance de ne pas subir le dommage si il avait été pratiquée une césarienne : le Conseil d’Etat décide de la réparation à 100%.

Perte de chance de ne pas subir le dommage si il avait été pratiquée une césarienne : le Conseil d’Etat décide de la réparation à 100%.

Un important arrêt du Conseil d'Etat du 18 mars 2019 à décidé qu'une manœuvre obstétricale effectuée en phase d’accouchement par voie basse et qui aurait pu être évitée par la décision d'une césarienne constitue une faute dont le préjudice doit être intégralement réparé.

Absence de surveillance du foetus pendant l’accouchement : la position du juge administratif.

Absence de surveillance du foetus pendant l’accouchement : la position du juge administratif.

L’interruption de l’enregistrement du Rythme Cardiaque Fœtal (RCF) est un problème délicat qui peut survenir dans le cadre d’une demande d’indemnisation d’un préjudice subi lors de l’accouchement et la naissance. Un arrêt récent de la Cour administrative d’appel de Lyon permet de mieux cerner comment le juge administratif traite cette difficulté.

La Cour de cassation approuve l’indemnisation de l’accident médical non fautif survenu lors d’un accouchement.

La Cour de cassation approuve l’indemnisation de l’accident médical non fautif survenu lors d’un accouchement.

La Cour de cassation a décidé dans un arrêt rendu le 19 juin 2019 que les manœuvres obstétricales sont des actes de soins au sens de l’article L. 1142-1 du code de la santé Publique. Elle a aussi précisé comment apprécier le deuxième volet de la condition de l’anormalité du préjudice relatif à la probabilité faible de celui-ci.


TÉMOIGNAGES

Protégé : Dr VLASYUK : Birth Trauma and Perinatal Brain Damage (2019)

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

Accouchement par forceps : une mère porte plainte après le décès de son bébé d’une hémorragie cérébrale.

Accouchement par forceps : une mère porte plainte après le décès de son bébé d’une hémorragie cérébrale.

Elle reproche au médecin de ne pas avoir pratiqué de césarienne et d'avoir causé les lésions mortelles à son bébé en utilisant un forceps.

Césarienne annulée : enquête après le décès d’un nouveau-né à la maternité d’Ajaccio.

Césarienne annulée : enquête après le décès d’un nouveau-né à la maternité d’Ajaccio.

Pour Valérie Leccia et Laurent Canavaggio la mort de leur enfant n'est pas due à la fatalité. Mais bel et bien à un enchaînement de dysfonctionnements. En cause une césarienne demandée par la sage-femme puis annulée.

« Quand vous ressortez avec un petit cercueil de l’hôpital, c’est horrible. »

« Quand vous ressortez avec un petit cercueil de l’hôpital, c’est horrible. »

Un couple de toulonnais s'interroge devant des conditions d'accueil compliquées à la maternité publique de Toulon. Suite à un accouchement long et compliqué, leur bébé est décédé quelques heures après sa naissance.

Romain Portal, compagnon de la maman et père de leur bébé, tout deux décédés à la maternité de Decazeville : «Je ne lâcherai rien».

Romain Portal, compagnon de la maman et père de leur bébé, tout deux décédés à la maternité de Decazeville : «Je ne lâcherai rien».

Romain Portal, le compagnon de la maman décédée à la maternité de Decazeville, et le père de leur bébé, décédé lui aussi, s'est porté partie civile afin d'avoir accès aux conclusions de l'enquête. Il veut savoir pourquoi une césarienne n'a pas été pratiquée alors qu'elle a été demandée par le couple durant l'accouchement.

L’accouchement par le siège provoque un traumatisme médullaire au bébé. Il décède deux mois après.

L’accouchement par le siège provoque un traumatisme médullaire au bébé. Il décède deux mois après.

La Cour administrative d’appel de Bordeaux a reconnu la responsabilité de l’hôpital de Périgueux dans le décès d’Océane, un bébé de deux mois et demi. Un traumatisme médullaire conséquent de la manœuvre obstétricale de Mauriceau a causé sa mort. Les parents ont porté plainte.

Retard de césarienne : les parents d’un bébé lésé cérébral demandent des comptes à l’hôpital de Falaise.

Retard de césarienne : les parents d’un bébé lésé cérébral demandent des comptes à l’hôpital de Falaise.

Malgré la présence d'anomalies du rythme cardiaque du bébé durant l'accouchement la césarienne a été décidée trop tardivement et il né avec des lésions cérébrales. L'enfant est aujourd'hui lourdement handicapé.

Le bébé est asphyxié à cause d’un retard de césarienne : l’hôpital de Ploërmel condamné à payer plus de 2 millions d’euros.

Le bébé est asphyxié à cause d’un retard de césarienne : l’hôpital de Ploërmel condamné à payer plus de 2 millions d’euros.

Un jeune homme de 29 ans, en situation de handicap, ses parents et son frère ont fait appel à Nantes du jugement qui avait condamné en 2017 l'hôpital de Ploërmel à leur verser 1,7 million d'euros, pour les lourdes conséquences des fautes de ses médecins à sa naissance. Une césarienne avait été pratiquée trop tardivement.

Un nouveau-né décède en plein accouchement à la maternité du Centre Hospitalier de Sarlat.

Un nouveau-né décède en plein accouchement à la maternité du Centre Hospitalier de Sarlat.

Sa mère avait dû patienter près de 48 heures avant que le gynécologue-obstétricien ne déclenche la césarienne. Le bébé est décédé durant l'intervention. Les parents ont porté plainte pour homicide involontaire.

Drame à la maternité de Ploermel : décès du bébé lors de l’accouchement.

Drame à la maternité de Ploermel : décès du bébé lors de l’accouchement.

Malgré des anomalies du rythme cardiaque du bébé durant le travail, il a n'a pas été pratiqué à temps d'une césarienne. La responsabilité de la maternité de Ploërmel a été reconnue par le tribunal administratif de Rennes suite au décès de l’enfant lors de l’accouchement.

Anomalies du rythme cardiaque du bébé durant l’accouchement et césarienne trop tardive : son bébé en état de mort cérébrale décède.

Anomalies du rythme cardiaque du bébé durant l’accouchement et césarienne trop tardive : son bébé en état de mort cérébrale décède.

Suite aux anomalies du rythme cardiaque de son bébé durant l'accouchement, elle reproche à l'obstétricienne un retard de décision de césarienne. En état de mort cérébrale, l'enfant est décédé une semaine après sa naissance.

Dinan. L’hôpital condamné 34  ans après les faits  pour le handicap lourd d’un enfant suite à un accouchement traumatique.

Dinan. L’hôpital condamné 34 ans après les faits pour le handicap lourd d’un enfant suite à un accouchement traumatique.

Le tribunal administratif de Rennes a condamné le centre hospitalier de Dinan pour un accouchement tardif ayant entraîné des troubles mentaux et physiques sur l'enfant. Trente-quatre ans après les faits et une longue bataille juridique, l'hôpital doit indemniser la famille de l'enfant décédé depuis.

Accouchements traumatiques : accumulation de  plaintes de victimes, dont trois décès, contre un même obstétricien.

Accouchements traumatiques : accumulation de plaintes de victimes, dont trois décès, contre un même obstétricien.

L'un des bébés est décédé d'une anoxie cérébrale due à une souffrance fœtale consécutive à une procidence du cordon qui a donné lieu à une césarienne tardive, indique le rapport d'expertise. Les débats ont été tendus avec d'un côté les parents dénonçant l'acharnement du médecin à pratiquer l'accouchement par voie basse et de l'autre un gynécologue assurant avoir tout tenté.

Son bébé décédé in-utéro, elle demande une césarienne mais le médecin lui impose un accouchement par voie basse. Victime d’une rupture utérine, elle subit une hystérectomie.

Son bébé décédé in-utéro, elle demande une césarienne mais le médecin lui impose un accouchement par voie basse. Victime d’une rupture utérine, elle subit une hystérectomie.

J'ai perdu mon bébé et mon utérus car les médecins ont suivi un protocole qu'ils ont respecté à la lettre, en oubliant le danger, les risques, ou encore l'humain derrière. Depuis, je me bats pour marcher, sortir du lit, reprendre une vie normale alors que rien ne va dans mon corps, et que je ne suis que douleurs physiques.

Suspicion de macrosomie fœtale & accouchement déclenché : une maman victime d’une rupture utérine. Son bébé asphyxié et handicapé a plus de 90%.

Suspicion de macrosomie fœtale & accouchement déclenché : une maman victime d’une rupture utérine. Son bébé asphyxié et handicapé a plus de 90%.

La vie de Mounir et Camille s’est arrêtée le 4 décembre 2018 à la maternité de Lorient. La naissance de leur petite Fatiha a tourné au cauchemar après un accouchement difficile achevé par une rupture utérine. Le bébé a été asphyxié et est handicapé à plus de 90%.

Drame à la maternité de Melun : les anomalies du rythme cardiaque du bébé ne sont pas prises en compte durant l’accouchement et il décède.

Drame à la maternité de Melun : les anomalies du rythme cardiaque du bébé ne sont pas prises en compte durant l’accouchement et il décède.

Le rapport d'expertise indique que le bébé est mort d'anoxie, un manque d'oxygène. Trois heures avant le constat du décès, le monitoring indiquait des ralentissements de son rythme cardiaque. Le problème n'a pas été pris en compte à temps. La commission a conclu à un défaut de surveillance.

Lillebonne : l’hôpital condamné  pour faute suite au décès d’un nouveau-né.

Lillebonne : l’hôpital condamné pour faute suite au décès d’un nouveau-né.

Une famille soulagée mais éprouvée par 5 années de procédures judiciaires et par le manque de considération des autorités envers les circonstances du décès de leur fils Paul, suite à des conditions d'accouchement compliquées.

Un couple de l’Ain porte plainte suite au décès de leur bébé deux jours après l’accouchement.

Un couple de l’Ain porte plainte suite au décès de leur bébé deux jours après l’accouchement.

Le bébé se présentait par le siège et est décédé deux jours après l'accouchement. Les parents reprochent notamment à la maternité d'avoir indiqué un accouchement par voie basse au lieu de programmer une césarienne.

Après le décès de son bébé à l’hôpital, Marlène dénonce sa prise en charge

Après le décès de son bébé à l’hôpital, Marlène dénonce sa prise en charge

Elle a perdu sa fille alors qu’elle venait d’accoucher et elle met en cause le temps d'attente de sa prise en charge. Elle dénonce aujourd’hui l'altération de son dossier médical par le personnel soignant et l’inaction de la justice.

Son accouchement par le siège se passe mal : une mère demande une césarienne et essuie un refus. Son bébé décède des suites de l’accouchement.

Son accouchement par le siège se passe mal : une mère demande une césarienne et essuie un refus. Son bébé décède des suites de l’accouchement.

Yolan est décédé à 18 jours. Sa mère avait accouché à la maternité de l'hôpital de Dourdan. Suite à des complications dues à la présentation de son bébé par le siège, elle avait demandé une césarienne avant et en cours de travail, refusée au motif que "ce n'est pas à la carte ici".

Dinan : sa compagne est décédée après avoir accouché à la maternité, il porte plainte.

Dinan : sa compagne est décédée après avoir accouché à la maternité, il porte plainte.

La jeune femme est décédée d'une hémorragie quelques heures après avoir donné la vie à son deuxième enfant, à la maternité de Dinan. La tête du bébé demeurait bloquée et l'obstétricien a décidé de procéder à une césarienne quatre heures plus tard.

Décès d’un nouveau-né dans les Yvelines : les parents attaquent l’hôpital Parly 2 en justice.

Décès d’un nouveau-né dans les Yvelines : les parents attaquent l’hôpital Parly 2 en justice.

Une famille endeuillée par le décès de son bébé en décembre 2019 lors d’un accouchement traumatique a décidé de porter l'affaire en justice. L'obstétricien a admis qu'il aurait dû pratiquer une césarienne.

Drames à Metz : deux femmes décèdent après avoir accouché dans une clinique.

Drames à Metz : deux femmes décèdent après avoir accouché dans une clinique.

Deux femmes sont décédées à quelques semaines d’intervalle, peu après avoir accouché à la clinique Claude-Bernard de Metz (Moselle). Ces décès ont été signalés aux autorités sanitaires et juridiques compétentes. Un juge d'instruction a été saisi.

« On nous a volé la naissance de notre fils » : un couple porte plainte contre l’hôpital de Guéret, un médecin et une sage-femme.

« On nous a volé la naissance de notre fils » : un couple porte plainte contre l’hôpital de Guéret, un médecin et une sage-femme.

Un couple porte plainte contre un obstétricien contractuel, une sage-femme ainsi que le centre hospitalier de Guéret, dénonçant des violences obstétricales et des manquements graves ayant mis en danger la vie de leur bébé et de la maman le 5 décembre 2019.

L’accouchement au forceps tourne au drame : le bébé décède deux jours plus tard.

L’accouchement au forceps tourne au drame : le bébé décède deux jours plus tard.

Un couple a porté plainte pour homicide involontaire suite au décès de son bébé après un accouchement traumatique par forceps dans une clinique à Bourgoin-Jallieu. Le crâne du nouveau-né était enfoncé a sa naissance.

Sa compagne et son bébé décèdent suite à l’accouchement : un père porte plainte.

Sa compagne et son bébé décèdent suite à l’accouchement : un père porte plainte.

Il a porté plainte contre X pour connaître la vérité sur la mort de sa compagne et celle de leur bébé suite à l’accouchement au Pôle de santé de Villeneuve. Il cherche à comprendre la raison pour laquelle une césarienne n’a pas été pratiquée.

Acharnement obstétrical au forceps alors qu’une césarienne était programmée : une jeune mère en réanimation.

Acharnement obstétrical au forceps alors qu’une césarienne était programmée : une jeune mère en réanimation.

L'obstétricien qui suivait la jeune maman lui avait programmé une césarienne car son bébé était trop gros pour un accouchement par voie basse. Mais l'obstétricien de garde lui impose pourtant un accouchement par voie basse avec recours au forceps.

Son accouchement déclenché par Cytotec responsable du lourd handicap de son fils : « à aucun moment, l’hôpital ne se sent coupable »

Son accouchement déclenché par Cytotec responsable du lourd handicap de son fils : « à aucun moment, l’hôpital ne se sent coupable »

Après un accouchement extrêmement douloureux provoqué par l'administration de Cytotec, son enfant naît en état de mort apparente. Aurélie a fait condamner l'hôpital de Poissy et a contribué à faire retirer le Cytotec du marché.

La vérité pour Margaux handicapée à plus de 80% et qui a été victime d’une naissance difficile.

La vérité pour Margaux handicapée à plus de 80% et qui a été victime d’une naissance difficile.

Victime de graves séquelles neurologiques, la jeune femme est condamnée à passer sa vie dans un institut spécialisé. La justice administrative a ordonné le 6 décembre 2019 une nouvelle expertise pour mieux comprendre les conditions de sa naissance.

Drame à la maternité de Chauny : décès du bébé pendant un accouchement par le siège.

Drame à la maternité de Chauny : décès du bébé pendant un accouchement par le siège.

En cause un traumatisme du rachis lors d'une manœuvre obstétricale. Les parents ont porté l'affaire en Justice mais ils se heurtent à une difficulté de taille : l'autopsie de leur bébé a été négligée.

Disproportion foeto-pelvienne : le bébé décède le lendemain de sa naissance.

Disproportion foeto-pelvienne : le bébé décède le lendemain de sa naissance.

Une obstétricienne a été reconnue coupable d'homicide involontaire et d'avoir failli à ses obligations de par son attitude attentiste. Les tribunaux ont conclu que le décès de l'enfant était exclusivement imputable aux conditions du déroulement de l'accouchement.

Drame à la Clinique du Belvédère : le bébé décède de 3 fractures crâniennes suite à l’usage du forceps.

Drame à la Clinique du Belvédère : le bébé décède de 3 fractures crâniennes suite à l’usage du forceps.

Selon la mère de l'enfant, qui a déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile, une série d'erreurs médicales a provoqué ce drame et mis sa propre vie en danger.

Accouchement traumatique : 14,5 millions d’euros d’indemnisation pour les parents d’une enfant handicapée à plus de 80%.

Accouchement traumatique : 14,5 millions d’euros d’indemnisation pour les parents d’une enfant handicapée à plus de 80%.

La Clinique de la Châtaigneraie et deux de ses praticiens ont été condamnés à payer 14,5 millions d’euros à des parents pour assurer la prise en charge de leur fille lourdement handicapée, victime d'un accouchement traumatique.

Leur bébé privé d’oxygène durant l’accouchement : plus de 500000 € d’indemnisation pour la famille.

Leur bébé privé d’oxygène durant l’accouchement : plus de 500000 € d’indemnisation pour la famille.

Durant l'accouchement, l'équipe soignante n'avait pas remarqué à temps les anomalies figurant sur les enregistrements cardiaques du bébé. Peu après sa naissance l'enfant fut victime de fortes convulsions et souffre de lésions neurologiques irréversibles.

Accouchement traumatique : plus de 10 millions d’euros d’indemnisation pour une enfant lourdement handicapée.

Accouchement traumatique : plus de 10 millions d’euros d’indemnisation pour une enfant lourdement handicapée.

A la suite d’un accouchement traumatique qui a lourdement handicapé un bébé lors de sa naissance, le Tribunal Administratif de Nancy a condamné le Centre Hospitalier de Rémiremont à verser à sa famille plus de 10 millions d’euros.

Césarienne trop tardive : 11 millions d’euros d’indemnisation pour un enfant lourdement handicapé.

Césarienne trop tardive : 11 millions d’euros d’indemnisation pour un enfant lourdement handicapé.

L'obstétricien avait refusé de procéder à une césarienne alors que la tête du nourrisson était mal positionnée. Le cerveau de l'enfant a alors été privé d'oxygène. L'obstétricien a également été reconnu coupable de l'altération du dossier médical relatif à l'accouchement.

Défaut de surveillance et césarienne trop tardive : le bébé décède durant l’accouchement.

Défaut de surveillance et césarienne trop tardive : le bébé décède durant l’accouchement.

Dans son jugement le Tribunal administratif de Limoges a considéré que la césarienne n’avait pas été pratiquée à temps sur la maman et que le décès du bébé est le résultat d'une série de manquements de l'équipe médicale.

Accouchement Traumatique Acharnement à l’accouchement par voie basse Altération de dossier médical Anomalies du RCF Asphyxie per-partum Convulsions néonatales Cour Administrative d’Appel Césarienne Césarienne en urgence Césarienne à vif Disproportion céphalo-pelvienne Dystocie Déclenchement Décès maternel Décès néonatal Défaut d’organisation Défaut de surveillance Dépassement de terme Encéphalopathie anoxo-ischémique Forceps Fracture du crâne en embarrure Fracture du crâne linéaire Fraude scientifique Handicap Homicide involontaire Hématome rétro-placentaire Hémorragie post-partum Indemnisation Jurisprudence Lésions cérébrales Macrosomie foetale Manoeuvre de Mauriceau Non engagement Ocytocine/Syntocinon Péridurale Refus de césarienne en cours de travail sur demande maternelle Refus de césarienne programmée Retard de prise en charge Réanimation Siège Souffrance foetale Tribunal Administratif Tribunal de Grande Instance Ventouse Violences Obstétricales


NOTRE CHAÎNE YOUTUBE